Aquarelle signée de Jean DUBRUSK de 1982

180,000Fr

Jean DUBRUSK (né en 1925) La plage à Moorea, 1er novembre 1982. Aquarelle.
Signée, datée et titrée en bas à gauche. 14 x 23 cm à vue
Encadrée.
Peintre de figures, nus, portraits, paysages, compositions d’imagination, aquarelliste.
Autodidacte, puis à partir de 1955, élève, et fils spirituel d’Emmanuel-Charles Bénézit.
Académie de la Grande Chaumière – Paris 1963 -1964
Longtemps Sociétaire des Artistes français et des Indépendants, ancien sociétaire du Salon d’Automne.
Jean Dubrusk (07/04/1925 – 19/05/2013) est né à La Seyne s/mer, ce qui fut sans doute déterminant dans sa destinée : chaque jour, pour se rendre au lycée de Toulon, il devait traverser la rade en bateau à vapeur parmi les bâtiments de guerre, les voiliers, les embarcations de toutes sortes. De ces traversées quotidiennes, dans la douceur des matins méditerranéens ou la violence aveugle du mistral, naît chez lui une passion double : celle de la mer et des bateaux, mais en outre, une force le pousse irrésistiblement à traduire son émotion sur le papier. Il éprouve un besoin impérieux de fixer la sensation ressentie, même éphémère : il lui faut absolument, dès le plus jeune âge, saisir le mouvement, les formes, les couleurs, la lumière. Le voilà donc pour la vie, marin et peintre.

Homme de passion, il se livre tout entier à ces deux vocations qu’il doit mener de front, et qui loin de se contredire, se rejoignent et se répondent, s’enrichissant mutuellement. Elles sont à l’origine d’abord d’une vie très dense, mais aussi d’une œuvre originale et variée. Ses carnets de voyages sont des carnets de croquis qui témoignent des paysages, des rencontres, de moments privilégiés, de l’atmosphère…Un dessin incisif et modulé, toujours rapide et nerveux, des compositions très structurées, président à l’élaboration d’une œuvre vigoureuse, puissante, pleine de vie, à l’image de l’artiste.
Cette œuvre passe par la Provence bien sûr, haute en couleurs, ou bien discrète, douce et pleine de subtilités, par la Bretagne et ses symphonies de gris, par Paris, par l’Auvergne,… par des pays lointains aux lumières tellement différentes que l’artiste doit apprivoiser chaque fois : là où ses missions le conduisent, Madagascar, le Moyen-Orient, la Grèce, les Pays du Nord,…
Tahiti enfin, qui provoque chez lui un véritable choc esthétique : c’est la rencontre avec un milieu exceptionnel par sa densité chromatique qui entre en résonance avec lui.

Catégorie :

Description

Jean DUBRUSK (né en 1925) La plage à Moorea, 1er novembre 1982. Aquarelle.
Signée, datée et titrée en bas à gauche. 14 x 23 cm à vue
Encadrée.
Peintre de figures, nus, portraits, paysages, compositions d’imagination, aquarelliste.
Autodidacte, puis à partir de 1955, élève, et fils spirituel d’Emmanuel-Charles Bénézit.
Académie de la Grande Chaumière – Paris 1963 -1964
Longtemps Sociétaire des Artistes français et des Indépendants, ancien sociétaire du Salon d’Automne.
Jean Dubrusk (07/04/1925 – 19/05/2013) est né à La Seyne s/mer, ce qui fut sans doute déterminant dans sa destinée : chaque jour, pour se rendre au lycée de Toulon, il devait traverser la rade en bateau à vapeur parmi les bâtiments de guerre, les voiliers, les embarcations de toutes sortes. De ces traversées quotidiennes, dans la douceur des matins méditerranéens ou la violence aveugle du mistral, naît chez lui une passion double : celle de la mer et des bateaux, mais en outre, une force le pousse irrésistiblement à traduire son émotion sur le papier. Il éprouve un besoin impérieux de fixer la sensation ressentie, même éphémère : il lui faut absolument, dès le plus jeune âge, saisir le mouvement, les formes, les couleurs, la lumière. Le voilà donc pour la vie, marin et peintre.

Homme de passion, il se livre tout entier à ces deux vocations qu’il doit mener de front, et qui loin de se contredire, se rejoignent et se répondent, s’enrichissant mutuellement. Elles sont à l’origine d’abord d’une vie très dense, mais aussi d’une œuvre originale et variée. Ses carnets de voyages sont des carnets de croquis qui témoignent des paysages, des rencontres, de moments privilégiés, de l’atmosphère…Un dessin incisif et modulé, toujours rapide et nerveux, des compositions très structurées, président à l’élaboration d’une œuvre vigoureuse, puissante, pleine de vie, à l’image de l’artiste.
Cette œuvre passe par la Provence bien sûr, haute en couleurs, ou bien discrète, douce et pleine de subtilités, par la Bretagne et ses symphonies de gris, par Paris, par l’Auvergne,… par des pays lointains aux lumières tellement différentes que l’artiste doit apprivoiser chaque fois : là où ses missions le conduisent, Madagascar, le Moyen-Orient, la Grèce, les Pays du Nord,…
Tahiti enfin, qui provoque chez lui un véritable choc esthétique : c’est la rencontre avec un milieu exceptionnel par sa densité chromatique qui entre en résonance avec lui.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Aquarelle signée de Jean DUBRUSK de 1982”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

×